Combien coute une vidéo d’entreprise ?

Combien coûte une vidéo d’entreprise ?

Bien souvent nos clients n’ont pas encore eu d’expérience de tournage d’un film d’entreprise.S’ils ne sont pas sensés maîtriser les aspects techniques du travail, ils ne maîtrisent pas non plus le processus de chiffrage d’un projet. Pour nombre d’entre eux la technologie fait tout, il suffit de lancer la caméra et le tour est joué. Il n’en n’est rien, loin de là. Un tournage vidéo, quel que soit sa durée ou sa complexité a des coûts incompressibles. D’autres sont dictés par les exigences plus ou moins importantes des clients. Ce chiffrage n’est pas propre à une société en particulier il est celui de toute une profession. Il faut bien se dire qu’une évaluation trop basse sera encore plus douteuse qu’une autre trop élevée.

Tout commence par le cahier des charges

Comme tout projet un tournage vidéo d’entreprise dépend de l’établissement d’un cahier des charges. Il permet, avant même les séances de brainstorming qui vous permettent de décrire le projet, de cerner vos besoins et de vite réaliser s’ils peuvent être satisfaits avec le budget que vous vous êtes fixé. Vous devez définir les principaux objectifs de votre vidéo ainsi que les cibles que vous souhaitez atteindre. Vous devez faire état d’un message clair que vous souhaitez leur faire passer. Il faut définir le cadre dans lequel sera diffusée la vidéo et surtout établir dès à présent sa durée.

Ce qui coûte le plus cher c’est l’expérience et la qualité

Une bonne part du budget d’un film d’entreprise est consacrée à l’expérience acquise par ceux qui vont le réaliser. Apprendre et expérimenter c’est un investissement personnel que le professionnel se rembourse au fur et à mesure des travaux de qualité qu’il remet. Un réalisateur débutant pourra demander 20 euros de l’heure alors qu’un pro confirmé sera plutôt proche de 500 à 1000 euros par projet. D’autant que l’expérience réduit les durées de tournage et donc réduit le budget. Les inévitables problèmes rencontrés sont vite solutionnés, ce sont encore autant d’économies réalisées.

Tout projet est constitué de 80% de réflexion et de 20% d’action. La pratique inverse est réservée aux amateurs. Pour un tournage cette préparation s’appelle scénario, script, storyboarding, etc. Le scénariste débutant affichera des tarifs proches de 50 euros pièce alors qu’un professionnel réclamera au moins 500 euros. Il en va de même pour le montage. Suivant sa complexité les tarifs oscilleront entre 80 euros et 170 euros de l’heure.

Il ne faut pas oublier les intervenants extérieurs

Suivant la taille et la durée du tournage vidéo on peut avoir besoin d’une équipe, aussi réduite soit-elle. Un ingénieur du son, un réalisateur, un cadreur, un technicien, une coiffeuse et une maquilleuse font souvent partie des petites productions. La plupart d’entre eux n’interviennent qu’à temps partiel. On peut s’attendre à payer entre 50 euros et 150 euros de l’heure pour leur compétences. Tout dépend de l’importance de leur fonction et de leur expérience. De même si on a recours à une présentatrice ou à un présentateur, ou bien à un acteur, elle ou il sera rémunéré entre 50 euros et 500 euros de l’heure selon sa notoriété.

Sans matériel point de tournage

Bien sûr un tournage ne peut se faire sans caméra. Elles se louent à la journée pour des tarifs qui varient entre 200 euros et 2000 euros. Pour certains modèles très haut de gamme le tarif peut dépasser les 3000 euros par jour. Les images tournée et les sons captés doivent être traités en studio, lors de la partie “étalonnage”. Suivant leur taille et leurs ressources matérielles ils se louent quotidiennement pour des tarifs entre 1000 et 5000 euros. On peut avoir besoin d’y créer une bande son, elle coûtent entre 80 et 1500 euros. Les photo d’une banque d’image se facturent 5 à 50 euros l’unité. Pour les équipements très spécialisés comme les drones, les grues et autres chariots et rails de traveling le budget s’établit au cas par cas. Il en va de même pour les éclairages.

Il existe des coûts qu’on ne prévoit pas assez

Si la vidéo fait appel à la technique du storytelling, en motion design par exemple, il est essentiel de recourir au talent d’une bonne voix-off (voix hors champ). Suivant la notoriété du comédien elle se négocie entre 300 et 600 euros par narration. Si la production est multilingue il faut prévoir 10 à 20% de la totalité des coûts afférents en plus, et par langue. Enfin, suivant le format de diffusion choisi il faudra transcoder la vidéo pour la faire passer sur internet par exemple. Pour cette étape technique comptez 40 à 75 euros de l’heure.

On peut facilement en déduire qu’une vidéo de qualité se négocie à partir de 3500 euros HT.

Vote général
Vos notes
[Total : 0 Moyenne : 0]