Vos notes
[Total : 1 Moyenne : 5]
photogrammétrie-falaise-drone

Réalisation et traitement d’orthophotos de Falaises. Export d’une modélisation 3D permettant une étude des risques naturels (Drome)

Version basse définition. Contactez nous afin que nous vous fassions parvenir la version HD.

Date : Juillet 2016

Client : Département de la Drome

Site : Drome

Matériels :

NC

La technologie pour prévenir les risques environnementaux

Avec les compétences de l’équipe de Drone Ardèche et les données issues de ses capteurs photos et vidéos haut de gamme nous pouvons nous impliquer dans des missions qui dépassent de loin les simples prises de vues. Il est en effet possible avec des capteurs numériques de grande définition d’obtenir des documents complexes pour notamment étudier les risques environnementaux. Il nous est possible de générer ces données pour les utiliser avec des logiciels de photogrammétrie, pour créer des orthophotos et donner vie à des modélisations 3D.

Recréer la troisième dimension grâce à de simples photos

Pour effectuer des prises de vues capables de restituer la profondeur ou l’épaisseur, c’est selon, il existe des capteurs comme le Lidar qui mesure les distances grâce à un laser. Il est également possible d’utiliser des caméras infra-rouges. Si ces dispositifs fonctionnent bien ils sont coûteux à mettre en oeuvre et leur emploi reste réservé aux gros budgets. Cependant, Drone Ardèche peut obtenir des résultats identiques avec de simples photos. Lorsqu’une même vue est prise depuis au moins deux points différents il est possible d’en extrapoler une dimension supplémentaire, la troisième. C’est cette technologie, la photogrammétrie, que nous avons mise à profit pour la réalisation et le traitement d’orthophotos de falaises. Elles ont servi à l’export d’une modélisation 3D permettant une étude des risques naturels dans la Drome.

Enrichir les plans avec les informations de Drone Ardèche

L’orthophoto est un type de photographie particulier dont l’échelle est la même partout. On pourrait dire que la prise de vue est mise à plat. On utilise souvent cette méthode pour assembler une mosaïque de clichés. On peut alors éliminer des parties de photos pour obtenir un plan photo cohérent. On peut donc couvrir une grande surface. Des orthophotos de haute résolution créées depuis plusieurs point de vue peuvent être soumises à des logiciels de photogrammétrie afin de réaliser un modèle 3D. C’est cette technologie de pointe, parfaitement maîtrisée par l’équipe de Drone Ardèche qui a été utilisée pour évaluer les risques environnementaux susceptibles d’être causés par la falaise dans la Drome. On est bien loin des premiers clichés d’Aimé Laussedat, un officier de l’armée française, en 1849 sur la façade de l’Hôtel des Invalides. Cette technique qui permet également d’effectuer des mesures précises, en intérieur comme en extérieur, sur les paysages comme sur les objets, est très utilisée. Les industriels, les géomètres, les urbanistes et les architectes sont parmi nos clients qui sollicitent le plus souvent ces prestations.