Captation et Modélisation Numérique de terrain de 400ha par -10 degrés en montagne :

les coulisses d’un défi photogrammétrique surmonté

La photogrammètrie est l’art de prendre des mesures sans jamais toucher la cible.

Modélisation de grandes surfaces - Photogrammétrie par drone - Prise de vue aérienne par drone - Montage photogrammétrique - Experts photogrammétrie

Après plusieurs dizaines de missions photogrammétriques, nous avons été contacté par un confrère pour une mission qu’il n’était pas en mesure de réaliser.

Profitons de cet exemple pour vous présenter les forces de DRONE ARDÈCHE® pour nos relevés photogrammètriques :

Découvrez dès maintenant les coulisses de cette production DRONE ARDÈCHE®.

L’approche du Client et l’étude de ses attentes

L’aventure commence lorsqu’un confrère nous fait parvenir les contacts d’un prospect, ayant un besoin de relevés photogrammètriques pour la modélisation d’une grande surface. Cette zone pourrait se faire facilement en plaine. Mais les contraintes du client sont une sucession de défis technologiques à relever :

  • Zone montagne – 2000 mètres d’altitude.
  • Un fort dénivelé – 400 mètres
  • Un versan de montagne imposant : 400ha
  • Définition (taille du pixel) : 5cm/pixel
  • Précision : 20 cm pour les axes X et Y, 30 cm pour le Z.
  • Réaliser la captation un lendemain de chute de neige, la captation devant se faire intégralement ce jour J.
  • Des températures … froides : -10 degrés à 13h et 20km/h de vent glacial
  • La saison allait se terminer, et nous n’avions qu’une semaine pour préparer et organiser le tournage, la logistique, de cette mission photogrammétrique hors norme, pour une captation aérienne par drone.

Chez DRONE ARDÈCHE®, nous tirons notre satisfaction des défis que nous relevons. La photogrammètrie est une solution nouvelle, mais qui n’est pas adaptées à toutes les situations. C’est pour cette raison que nous sommes allé sur le terrain où nous avons rencontré notre client parisien. Il est ressortit que nous étions donc en mesure de réaliser la mission par phototogrammétrie.

Nos équipes commerciales ont un rôle de conseil, et sont toujours accompagnées par notre technicien géomètre.

Nous avons posé les problématiques suivantes :

  • Comment allons nous garder les batteries à température optimale ?
  • Comment allons nous nous déplacer sur cette surface ?
  • Quelle autonomie possède nos machines avec une température de -10 degrés ?
  • Combien de pilotes et combien de machines ?

Nous avons donc étudié une offre personnalisée, en prenant en compte toutes les contraintes.

Après avoir longuement étudié toutes les possibilités, nous avons réalisé l’offre commerciale avec notre géomètre dans la nuit, afin de la fournir à notre client dès le lendemain matin.

11538987_10153503454834853_506905629214159347_o
chabanon moto neige drone ardeche vue aérienne drone

La préparation à la captation

La partie repérage a débutée une fois la validation du devis par le client. Elle a été très longue et complexe étant donné la difficulté et la technicité de la mission. Nous avons étudié les emplacements des cibles à placer. La logistique a été aussi un gros travail.

Les plans de vols ont été déposés à la Direction Générale de l’Aviation Civile. Nous avons fermé les pistes de ski de la station pendant que le drone effectuait ses traversées.

Étant donné l’absence de données sur les autonomies, nous avons fait le choix de ne pas utiliser de plans de vol automatique. Sur une telle surface, cela aurait pu être d’une grande utilité. Cependant, la définition finale du relevé par photogrammètrie nous obligeait à faire varier les altitudes de captation.

Nous avons donc coupé la zone en 4 parties, partagées entre nos 2 pilotes sur site pour réaliser cette captation en une journée. Les délimitations ont été faites grace aux limites remarquables.


La captation en vue d’une modélisation

1 journée, 1 défi difficile, mais une nouvelle fois réussi.

La captation a été programmé avec un délai d’une semaine, mais la confirmation n’est intervenue que la veille suite aux chutes de neige.

Les demandes d’autorisations ont été un travail conséquent.

Les transports ont été réalisés par motoneige.

Les plans de vols ont été réalisés en manuel.

La post production de la modélisation

Le montage a été réalisé en une quinzaine de jours. Chacun des 12 000 clichés a été vérifié, puis travaillé pour obtenir les format d’exports de fichier souhaité par le client.

50 cibles ont été placées pour obtenir le résultat souhaité. Le traitement a été réalisé en moins de 15 jours, avec différents exports adaptés aux logiciels habituels de notre client.

Nous ne sommes pas dans la course au nombre de polygones, nous sommes reconnu pour proposer une solution complète, et surtout efficace, avec votre matériel informatique.

Dès la première version, notre client était ravi. Nous avons réalisés diverses modifications gratuitement.

Inspire 1

[sketchfab id=”ee526b2e36b84fdbbd95e3431fa2c321″ start=”1″ spin=”” controls=”1″]

Obtenez rapidement votre proposition commerciale