[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Pourquoi faire appel à un droniste professionnel ?

Que dit la loi concernant le vol avec un drone ? 

La loi est claire :

Tout vol effectué à un autre titre que le loisir ou la compétition (en résumé dès que l’objet du vol est autre que de faire voler un aéromodèle), rentre dans le cadre du travail aérien.
L’article D.133-10 du code de l’aviation civile établit le principe d’une interdiction de prises de vues aériennes sans autorisation, sauf si elles sont “effectuée à titre occasionnel et à finalité de loisirs[…], au cours d’un vol dont l’objet n’est pas la prise de vues.”
Ces images, réalisées à titre privé ne doivent pas être diffusées sur tout support ou média (source document d’instruction Gendarmerie des Transports Aériens).

Cela veut dire que toute prise de vue, qui sera diffusée doit avoir été réalisée par une société qui a effectué toutes les démarches auprès de l’Aviation Civile. Dans le cas contraire, cela sera considéré comme un vol illégal et peut être puni par une peine de prison ferme et une amende pouvant aller jusqu’à 75 000 euros.

Florentaise cubatures par drone - Cubature par photogrammétrie - Mise en valeur d'entreprise par drone - innovation cubatures par drone - cubage par drone - Relevé de stock par drone
Drone Ardèche pole méca sport mécanique

Lorsque vous souhaitez un opérateur de drone professionnel, vous recherchez une expérience et une expertise. Nous ne pouvons que vous conseiller de prendre un exploitant de drone civils avec une expérience significative sur les missions dont vous avez besoin. Un opérateur nouvellement arrivé sera surement moins cher, afin de pouvoir réaliser ses références. Qui a débuté au meilleur niveau de suite ? Etes vous prêt à faire perdre le temps vos équipes, le temps des tâtonnements d’une personne qui sort juste de formation ? Avez vous besoins de travellings propres et linéaires ou des mouvements qui suivent la force du vent ? Souhaitez vous attendre plusieurs années avant d’obtenir ce que vous pouvez avoir de suite ? Cherchez vous un prix ou une qualité ?

Vous vous adressez à un professionnel dans un secteur, qui est en mesure de vous proposer un produit fini, audiovisuel ou technique. Le droniste est un professionnel intermédiaire : cela veut dire que votre besoin n’est pas de faire voler un drone, mais de réaliser des images en hauteur. Demandez des références, et vérifiez que le cadreur est un professionnel adapté à votre besoin. Chez Drone Ardèche®, nous ne réalisons que dru missions en double opérateurs, cela veut dire que le pilote gère la partie règlementaire et le télépilotage mais surtout s’adapte aux besoin de nos cadreurs, qui sont des professionnels de leurs domaines de compétences depuis des années. Cela permet d’obtenir des plans dynamiques.

Des aéronefs onéreux, renouvelables chaque année.

Un opérateur drone qui évolue dans l’espace aérien plusieurs dizaines de jours par ans possède du matériel Haut de Gamme, correctement entretenu, et l’expérience pour adapter chaque fonction de l’aéronef à chaque situation.

C’est l’assurance d’avoir des images sans a coups, sans post traitement de stabilisation, et des plans créatifs rapidement. Le binôme se connait par coeur. Avec seulement quelques mots, ils décrivent le plans qu’ils vont réaliser, ou comprennent votre besoin. Cela prend nécessairement moins de temps que de refaire plusieurs fois le plans. Un télépilote professionnel est en mesure de porter des caméras Type GH4, GH5, ou RED.

Si sa flotte comprend un Inspire 2 avec les licences adéquates, il sera en mesure de filmer en 6K, ou 4K en ProRes, le format préféré des monteurs. Le ProRes ne compresse pas les images ce qui apporte une qualité de la vidéo optimale, ce qui ne serait pas à la portée de toutes les entreprises.

Lorsque l’on parle renouvellement de matériel, il faut penser à tous les consommables qui vont avec. Un gros poste des renouvellements de la flotte étant les accus, qui ne sont pas adaptables d’une machine à une autre. L’unité de base chez les opérateurs drone est un tarif à la journée. Attention de demander les consommables apportés sur la mission à votre opérarateur drone. Il sont stock d’accus est limité, c’est souvent mauvais signe : un télépilote doit pouvoir faire une rotation des ses Lipos, et vous risquez d’être déçu de votre prestation d’imagerie aérienne.

photographe suivi de chantier à aubenas
vidéo aérienne à Lisle sur la Sorgue Vaucluse

Quels sont les contraintes des opérateurs de drone professionnel ?

Afin de réaliser des prises de vues aériennes, les professionnels du drone doivent etre déclarés auprès de la DGAC. Vous trouvez toutes les informations relatives à l’enregistrement des opérateurs de drones civils sur notre page “Les dérives de la formation des télépilotes”

Cependant il est tenu de respecter des obligations lors de la préparation du vol :

Chaque entreprise de drone professionnels doit demander les autorisations pour évoluer dans l’espace aérien. Les données sont trouvées sur des cartes aéronautiques. Les démarches nécessaires peuvent être avec

  • La prefecture : tout vol d’aéronef en zone peuplé doit faire l’objet d’une déclaration à la préfecture. Si votre prestataire peut le faire sans le laps de temps, le vol sera illégal, et donc l’utilisation des images aériennes compromises.
  • Les gestionnaires des aéroports et bases ULM : Évoluer avec un drone à proximité de Valence nous oblige à réaliser un protocole entre le gestionnaire et l’aviation Civile. Un compromis sera trouvé. En général, suivant la zone, nous avons une altitude maximale plus basse la hauteur maximale des aéronefs télépilotés (150 mètres). Le télépilote à l’obligation d’appeler avant chaque vol et à la fin du vol pour prévenir la tour de contrôle. Un NOTAM nous sera délivré et tous les aéronefs dans la zone d’évolution auront l’interdiction de pénétrer dans notre périmètre. Cependant, cette interdiction n’est pas appliquée aux aéronefs de secours. Le télépilote doit être prêt à poser le drone civil au moindre bruit suspect, ou appel de la tour de contrôle.
  • Les militaires, par exemple, en Ardèche, une bonne partie du territoire est gérée par l’Armée. Les autorisations sont nécessaires suivant la zone entre 0 mètres d’altitude, et 50 mètres d’altitude.
  • Les gestionnaires de héliports : Par exemple, Aubenas et les alentours sont interdit au vol de drone, par rapport à l’héliport de l’Hopital d’Aubenas. Les Autorisations sont obtenues au cas par cas par nos équipes pour les prise de vues aériennes, et suivis de chantier, notamment du Chateau d’Aubenas.
  • Les Réserves Naturelles : les réserves naturelles sont interdites aux vol d’aéronefs sous les 500 mètres de Hauteur. Les démarches sont longues, fastidieuses, et aux bon vouloirs des services. Les vols de drones en zones naturelles sont pour simplifier impossible, sauf cas particuliers.

Votre opérateur drone doit respecter des distances d’évolutions, auprès des personnes au sol puisque le survol de personnes est interdit, mais aussi évoluer dans un cylindre, pouvant aller de 100 mètres de distance et 150 mètre de hauteur pour le scénario S3, en Zone peuplée, à 1000 mètres de distance et une hauteur de 50 mètres, en l’absence de tiers au sol (S2).

spécialistes en vidéo par drone

Quels sont les scénarii de vol en en France ?

Quelle Est La Reglementation Francaise Drones Scenario Drone S1
Quelle Est La Reglementation Francaise Drones Scenario Drone S2
Quelle Est La Reglementation Francaise Drones Scenario Drone S3
photo drone ardeche drone RED M600 Homologué ville

Qui est responsable si l’opérateur drone ne respecte pas la loi ?

Embaucher un télépilote non déclaré pout une question d’économie, c’est comme embaucher un chauffeur de bus sans permis Transport en Commun. Nous êtes responsable.

Plusieurs cas de figure.

  • Si vous prestataire drone n’est pas déclaré à la Direction Générale de l’Aviation Civile, cela pourra se retourner contre vous comme travail dissimulé.
  • Si votre télépilote respecte pas l’obligatoire d’avoir une Assurance spécifique Aviation (Responsabilité Civile), étant donné que la majorité des exploitants de drones civils sont de très petites structures, la votre sera engagée en cas d’incident. Attention : Dans tous les contrats d’assurance, vous avez des exclusions aéronefs. Le drone civil, peut importe la taille, est un engin volant, ce qui le classe comme aéronef.
  • Vous couvrez une manifestation et votre droniste survole le public pour réaliser des images aériennes spectaculaires  ? Arrêtez le de suite ! C’est totalement interdit. Nous entendons souvent que les parachutes donnent le droit de survoler la foule à plus de 30 mètres d’altitude. C’est totalement faux. C’est interdit et inconscient. La loi nous oblige à respecter un périmètre au sol lors de l’évolution de l’aéronef. Cela veut dire que la zone matérialisée ne soit pas être uniquement une zone de décollage et d’atterrissage. Tout le vol doit être sécurisé. Dans le cas de survol de public, l’infraction qui se rajoute au vol illégaux est : Mise en danger de la vie d’autrui. Et l’organisateur serai également inquiété. Un drone peut tomber, mais également couper gravement avec les hélices.

Quelle cadre réglementaire doit respecter un télépilote Professionnel ?

Chaque télépilote doit respecter la réglementation sur des points techniques et matériels, cadres règlementaire.

Les points techniques et matériels :

Chaque drone utilisé professionnellement doit avoir une attestation de conformité, obtenu après de la DGAC. Cela peut etre une attestation de conception type, comme pour tous les drones DJI, Inspire 2, Phantom 4Pro, ou obtenu à titre individuel, comme sur notre M600 pour évoluer en zone peuplée.

Chaque aéronef de plus de 2Kg doit équipé de parachutes pour évoluer en zone peuplée.

Suivant la zone d’évolution, il a des distances et hauteurs de vol par rapport au télépilote. Ces règles sont l’équivalent des vitesses maximales avec un permis de conduire.

Drone 3 dji S900