[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Nouvelle caméra professionnelle 4K sol : Sony FS7

pxwfs7_3q_20140815_03

La caméra vidéo spécialisé documentaire, avec ses objectifs de qualité, et son capteur CMOS Exmor 4K Super 35mm

De nouvelles possibilités avec des captations jusqu’à 180 images par secondes pour vous proposer des ralentis extraordinaires.

Enregistrement en Pro Res 4.2.2 pour optimiser le temps de traitement, mais surtout pour réduire les pertes d’encodage.

Du 4K en 60 images/secondes, avec un débit d’enregistrement pouvant aller jusqu’à 600 Mbits/s, de quoi repousser les limites et se dépasser pour vos créations.

Zacuto-FS7-Recoil

Une réalisation de nos équipes avec la caméra Cinéma #Sony FS7 pour cinéma

Retrouvez nos différentes focales utilisées pour cette camera :

les focales, au coeur de la créativité.

Zeiss 1,4 50

LE CAMÉSCOPE 4K D’ÉPAULE DE RÊVE !

La Sony FS7 est une vraie F5 pour des tournages en totale autonomie et en solo.
Le S-Log2 et le S-Log3 présentent peu de différence de dynamique et de latitude, mis à part le niveau de bruit qu’ils répartissent différemment (le S-Log2 le répartit de manière moins brutale que le S-Log3).

Positionnée dans la même tranche tarifaire, la Sony FS7 est un outsider sérieux, tant pour l’Arri Amira dans le domaine du documentaire, du court métrage et de l’ENG à grand capteur, que pour la gamme cinéma de Canon aujourd’hui positionnée à des prix supérieurs et des caractéristiques inférieures.

En effet, sur le marché actuel des grands capteurs Super 35 mm professionnels, la bataille que se livrent Canon (C300, C500), Blackmagic Design (Production Camera 4KURSA), Arri (Amira) et la Sony FS7 va probablement se jouer, en plus de la “carte” prix, sur la polyvalence.
Les caméscopes Canon n’offrent que du 8 bits en interne, les Blackmagic ont une ergonomie de panzer, et les Alexa et Amira requièrent, outre un portefeuille conséquent, un ostéopathe à domicile…

Face à eux, la petite Sony FS7 cumule haute cadence d’enregistrement, 4K en interne, cartes mémoire XQD bon marché, 10 bits 4:2:2, la possibilité de tourner en positif (hypergammas), en interpositif (S-Log2 et S-Log3) ou en option en RAW, une très bonne dynamique, des adaptateurs pour tous types d’optiques (EF, PL, Nikon…) assistés électroniquement ou non, tout cela avec une taille de guêpe et un poids plume. Bref, le caméscope 4K d’épaule de rêve !

Source : Les Numériques